Vie durable

Comment nous chauffons nos quartiers de manière durable

24 février 2022

En tant que leader du marché du développement de quartiers, nous nous efforçons de créer des quartiers agréables à vivre. Nous entendons préserver au maximum notre planète en réalisant des quartiers durables. Des quartiers qui répondent aux besoins du présent sans compromettre ceux des générations futures. L'évolution vers des systèmes de chauffage durables pour les logements de nos quartiers est donc logique. Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement, chauffer durablement ?

Le chauffage durable

Pour ralentir les effets du changement climatique, il faut réduire les émissions mondiales de CO2. Un moyen important d'atteindre cet objectif est de passer des sources d'énergie fossiles, non renouvelables (comme le gaz naturel) à des sources d'énergie renouvelables pour chauffer nos habitations et l'eau sanitaire.

 

Sources d'énergie renouvelables

L'énergie renouvelable, également appelée énergie durable ou verte, est l'énergie issue de sources naturelles qui sont constamment approvisionnées. Il est ainsi possible de chauffer des logements de manière durable et éconergétique en puisant la chaleur dans l'air, le sol, l'eau de surface, l'eau souterraine, le soleil et la biomasse (par ex. le bois (pellets), les céréales, le colza, les graines de tournesol). L'avantage supplémentaire de la plupart de ces sources d'énergie est qu'elles peuvent refroidir les habitations en été. Il est également possible de récupérer la chaleur de la chaleur résiduelle industrielle ou de l'eau des égouts.

Lors du développement de nos quartiers, nous examinons dès lors quelles sources de chaleur renouvelables nous pouvons utiliser, et ce, sans perdre de vue l'aspect financier pour les futurs propriétaires. Les résidents de nos quartiers gagnent ainsi sur trois tableaux :

  1. ils bénéficient d'un système de chauffage durable abordable pour leur habitation ;
  2. ils se chauffent en utilisant jusqu'à 40 % d'énergie en moins ;
  3. ils sont moins dépendants de la hausse des prix de l'énergie.

 

Comment récupérons-nous la chaleur des sources d'énergie durables ?

Dans la pratique, c'est souvent une pompe à chaleur qui extrait la chaleur d'une source renouvelable et la redistribue dans l'habitation (pour le chauffage et l'eau sanitaire). Dans les immeubles à appartements, nous faisons un choix entre une pompe à chaleur individuelle (par appartement) et une pompe à chaleur collective (à un endroit central).

Il existe différents types de pompes à chaleur :

  • Le système le plus simple est la pompe à chaleur air-eau. Celle-ci puise la chaleur dans l'air extérieur et la transmet au circuit de chauffage et d'eau sanitaire.
  • Les pompes à chaleur air/air (ou pompes à chaleur aérothermiques) fonctionnent également selon un principe simple : elles puisent la chaleur dans l'air extérieur et la transmettent directement à l'air intérieur de la maison.
  • Les pompes à chaleur sol/eau et eau/eau (ou pompes à chaleur géothermiques) puisent la chaleur dans le sol, l'eau souterraine ou de surface et transmettent cette chaleur au circuit de chauffage.

 

Un système de boiler solaire transforme quant à lui l'énergie du soleil en chaleur. Il se compose d'un collecteur solaire placé sur le toit qui capte les rayons du soleil et chauffe l'eau dans le boiler solaire.

 

Comment utilisons-nous concrètement l'énergie durable dans nos quartiers ?

Le système de chauffage que nous choisissons au final pour nos quartiers dépend de l'affectation des bâtiments (logements, commerces, bureaux), des facteurs environnants et du contexte dans lequel le quartier est créé.

Boechout - Zuiderdal

Dans notre quartier Zuiderdal à Boechout, nous avions déjà installé des systèmes hybrides en 2014, avec des boilers solaires puis des pompes à chaleur air-eau dans plus de 100 logements. Le quartier poursuit son expansion et nous prévoyons d'y ajouter plus de 60 habitations avec une pompe à chaleur géothermique. 

Dans le quartier Eksterlaer à Deurne, nous nous éloignons aussi progressivement du gaz naturel et utilisons des pompes à chaleur, géothermiques dans la mesure du possible.

Les maisons dans l'ancienne caserne militaire de Gand seront quant à elles chauffées avec des pompes à chaleur air-eau. Nous prévoyons également tous les équipements techniques nécessaires dans les maisons et les appartements afin de pouvoir les raccorder plus tard à un réseau de chaleur urbain.

Enfin, une combinaison de pompes à chaleur air-eau individuelles et de pompes à chaleur géothermiques collectives chauffera le nouveau quartier situé sur l'ancien site industriel Kerremans à Asse.

 

Un réseau de chaleur pour chauffer les plus grands quartiers

Grâce à un réseau de chaleur, nous pouvons chauffer un plus grand quartier de manière durable avec à la clé une réduction annuelle des émissions de CO2 des habitations pouvant aller jusqu'à 70 %. Dans un tel réseau, nous utilisons une source de chaleur collectivement et distribuons la chaleur à l'ensemble des maisons et appartements du quartier via des conduites souterraines. Ici aussi, une pompe à chaleur (individuelle ou collective) amène généralement la chaleur tirée de la source d'énergie au sein de chaque logement.

Nous avons raccordé nos quartiers Het Laere et De Vlieger à Roulers au réseau de chaleur urbain fonctionnant avec la chaleur résiduelle des incinérateurs de déchets. Le réseau de chaleur apporte de l'eau chaude aux plus de 200 habitations via le sous-sol.

À Anvers, nous avons équipé l'Antwerp Tower rénovée et ses près de 250 appartements pour qu'ils puissent être raccordés à un futur réseau de chaleur urbain.

Roulers - De Vlieger
Cheratte - Charbonnage du Hasard

L'eau souterraine d'un ancien puit du charbonnage de Cheratte (Liège) se déverse actuellement inutilement dans les égouts. Cette « eau d’exhaure » chauffera et refroidira à l'avenir les plus de 120 habitations et surfaces bureaux du site via le réseau de chaleur que nous y installerons avec ENGIE.

À Quartier Bleu (Hasselt), nous puisons l'énergie de l'eau souterraine et du canal adjacent. Grâce à des forages, la chaleur et le froid sont stockés dans l'eau souterraine (système de stockage d’énergie de chaleur et de froid ou ATES-Aquifer Thermal Energy Storage). Cela permet de chauffer les plus de 400 logements et les espaces commerciaux en hiver et de les refroidir en été.

Dans nos quartiers Laar (Geel) et Herfstvreugde (Genk), nous utiliserons aussi cette technologie durable de géothermie.

Geel - Laar
Courtrai - De Branderij

Enfin, la géothermie via BTES (Borehole Thermal Energy Storage) représente également l'avenir du chauffage durable des quartiers. Grâce à ce système de stockage par puits de forage, la chaleur du sol peut être utilisée.

Dans les quartiers Eksterlaer (Deurne), De Branderij (Courtrai) et Parkville (Blankenberge), nous raccorderons les futurs logements à un champ BTES que nous aménagerons en dessous des bâtiments.

Matexi s'engage donc pleinement en faveur d'une part croissante d'énergie renouvelable, d'une plus grande efficacité énergétique et d'une infrastructure énergétique propre dans les quartiers que nous développons ! Découvrez-en plus ici ou lisez-en plus à propos de quelques quartiers que nous réalisons en pensant à la planète.

 

Envie d'en savoir plus ?

Articles apparentés