Histoires du quartier

Notre quartier ? Tout le monde participe !

27 août 2018

Au revoir le cocooning, bonjour le voisinage ! Le sentiment d’appartenir à un quartier prend de plus en plus d’importance. C’est ce qui ressort d’une enquête de Matexi. Voici des astuces pour créer un quartier agréable.

Mieux vaut un bon voisin…

Finalement, le proverbe “mieux vaut un bon voisin qu’un ami lointain” n’est pas qu’un cliché », constate Anne-Marie Buyle, communication manager chez Matexi. Savoir qu’on a des gens sur qui compter dans le quartier procure de la tranquillité d’esprit. Comme nous vivons beaucoup plus à l’extérieur quand il fait beau, le moment est idéal pour tisser des liens avec ses voisins. Que penseriez-vous d’un agréable événement de voisinage ou même d’un projet à plus long terme comme un potager commun ? Que vous voyez les choses en grand ou pas, nous vous montrons le chemin du bon voisinage au moyen de quelques conseils utiles et amusants.

Au revoir le cocooning, bonjour le voisinage ! Le sentiment d’appartenir à un quartier prend de plus en plus d’importance. C’est ce qui ressort d’une enquête de Matexi. Voici des astuces pour créer un quartier agréable.

Commencer petit

Il arrive souvent que la solidarité et le sentiment d’appartenance, dans un quartier, naissent d’une modeste initiative. « Les idées les plus simples sont souvent les meilleures », affirme Anne-Marie. « A Gand, la garderie Tierlantijn organise chaque mois dans le quartier Rabot l’activité “Soep op de Stoep” (soupe sur le trottoir, ndlr.). Offrir une soupe est un moyen commode pour permettre aux habitants de faire connaissance. Il était normal que ce projet remporte un prix dans le cadre de notre Matexi Award ». Bref, pas besoin de chercher midi à quatorze heures. Une table avec des tréteaux, un gâteau et des boissons fraîches et vous êtes partis !

Une fête !

Une fête de quartier, ça s’organise ensemble évidemment. Une fois que vous connaissez un peu mieux vos voisins, il devient possible de les sonder et de voir s’ils ont envie de participer. Déterminez à l’avance le déroulement de votre fête. Réfléchissez bien à ce que vous voulez organiser précisément. Un barbecue, un pique-nique, un match de foot dans la rue, un karaoké… et pourquoi pas une fête au bord de la piscine des voisins ?

Quel que soit votre choix, faites un tour à la commune pour vous renseigner sur les possibilités liées à cette activité de quartier. Les villes et les communes se réjouissent des initiatives qui ne peuvent que renforcer la cohésion sociale. Du coup, elles ne demandent pas mieux que de prêter du matériel comme des tables, des chaises ou des tentes…

Y prendre goût

« Toutes ces activités resserrent les liens entre voisins, qui vont donc s’entraider plus volontiers si nécessaire », poursuit Anne-Marie. « Le Groen Kwartier d’Anvers en est un magnifique exemple. Au départ, il n’était question que d’un modeste barbecue. Au final, il est désormais question de tournois de pétanque, de fêtes de quartier, d’un journal de quartier et même d’un potager commun. Et si quelqu’un a des ennuis, le voisinage se fera un plaisir de l’aider ». Les possibilités sont réellement infinies. Toujours en manque d’inspiration ? Vous devriez consulter sur le site internet de Vicinia, une plateforme qui se propose d’inspirer les quartiers. Vous y trouverez un atlas des quartiers, qui collecte toutes sortes d’activités et de projets de quartier dans toute la Belgique. Trouvez également de l’inspiration sur www.matexi-award.be



Articles apparentés