Histoires du quartier

Reconversion de la caserne Léopold à Gand : une écoute attentive et une concertation continue

20 septembre 2019

Dans les années à venir, la caserne Léopold à Gand se transformera en un quartier urbain à la fois transparent, multifonctionnel et durable. Un exemple de collaboration fructueuse entre les pouvoirs publics et les partenaires privés. Mais quelle en est donc la recette ? Trui Tydgat de Matexi : « Respecter toutes les conditions et toujours consulter l'ensemble des intéressés. »

« La collaboration est la clé du succès de tout partenariat public-privé. Dans le cadre de la reconversion de la caserne Léopold à Gand, nous respectons toutes les conditions et nous nous entretenons avec la Province, la Ville, les diverses autres parties prenantes ainsi qu'avec les riverains. » D'après Trui Tydgat, Business Manager chez Matexi, une écoute attentive et une concertation continue constituent une base solide pour les projets de reconversion intra-urbaine.

Concours

Le consortium THV Leopold (Matexi, Ciril, Democo) a remporté le concours organisé en 2015 par la Province de Flandre orientale en vue de transformer le site militaire enclavé avec un accès unique en un quartier urbain ouvert, animé et multifonctionnel. Trui Tydgat : « Le redéveloppement comprend plusieurs parties. La Province cherchait depuis longtemps un endroit où installer la maison provinciale et a de ce fait élaboré le programme. Ses membres ont pris part aux discussions relatives à la construction. »

Durabilité

La durabilité est une donnée importante de ce projet. Trui Tydgat : « Pour la construction de la maison provinciale, nous nous basons sur une méthode d'évaluation anglaise : la BREEAM.  Il s'agit d'une certification de durabilité pour la réalisation de bâtiments ayant un impact minimal sur l'environnement.  Une certification BREEAM sera également obtenue pour les bâtiments privatifs ainsi que pour le quartier dans sa totalité.

Qu'est-ce qui va changer ?

La modification la plus importante sera visible dans la Charles de Kerchovelaan, où le mur d'enceinte de la caserne disparaîtra. À l'avenir, une nouvelle place vous permettra d'accéder à pied à la maison provinciale. Le tout sera caractérisé par une combinaison d'ancien et de neuf.  Outre les bureaux des services provinciaux, il y aura également un café-restaurant. Les autres faces du pentagone incluront une dizaine de maisons, 82 appartements, les salles de classe du HISK et une crèche. Vous pourrez par ailleurs séjourner dans un hôtel contemporain du côté de la Gaspar de Craeyerstraat et la cour intérieure, la Paradeplein, deviendra un lieu de repos verdoyant avec parking souterrain.

Exemple

Trui Tydgat : « Il existe des conditions essentielles à respecter pour les différentes parties : la Paradeplein doit par exemple devenir un espace vert et non asphalté. Le site doit en outre être ouvert et il doit être possible de le traverser. Au niveau esthétique, le quartier doit former un tout cohérent, en veillant par exemple à l'harmonie des façades et des toitures. Tous ces éléments sont stipulés dans les actes notariés. Nous appelons cela la “durabilité culturelle”. À l'avenir également, nous souhaitons conserver un ensemble uniforme. Nous tenons compte de la mobilité et des transports en commun, le quartier prend part à des séances d'information, nous nous sommes au préalable entretenus avec le maître architecte de Gand, le service Patrimoine, le SMAK (Musée municipal d'art actuel), l'ICC (centre de congrès) et une autre séance d'information sera organisée avant le début des travaux. Ce projet est un exemple pour les autres développements avec une note de durabilité élevée. »

Soutien

« Aucune remarque n'a été formulée lors de l'enquête publique. Tout le monde comprend le projet. Le site est soutenu par le quartier. Cela constitue un gain de temps considérable pour l'ensemble des partenaires impliqués », explique Trui Tydgat.

Nuit de l'Imaginaire

Vous aimeriez visiter une dernière fois la caserne Léopold dans son état actuel ? Dans ce cas, ne manquez pas la Nuit de l'Imaginaire qui aura lieu du 4 au 5 octobre ! Des artistes, musiciens, écrivains, danseurs et penseurs occuperont des sites au cœur et autour du parc de la citadelle avec des œuvres d'art, des sons, des installations et des chorégraphies visionnaires.Le chœur de chambre El Grillo fera ses adieux à la caserne avec le chant mélancolique de la Renaissance Mille Regretz et l'inoubliable requiem de Victoria.

Plus d'informations à propos de la caserne Léopold sur www.deleopoldskazerne.be.



Articles apparentés