Matexi

D’un vilain petit canard à un majestueux cygne

04 décembre 2019

Un immeuble contemporain écoénergétique de 26 étages en plein centre d’Anvers. À deux pas de l’opéra et de la gare d’Anvers-Central, Matexi transforme l’Antwerp Tower, qui était auparavant l’immeuble de bureaux le moins esthétique de la ville, en une tour résidentielle qui, grâce à l’ajout d’étages aménagés en penthouses, dépasse désormais la Boerentoren. Seule la cathédrale culmine encore plus haut.

Des bureaux remplacés par des appartements

Exemple de prouesse : la dalle qui entoure le bâtiment, à chaque étage. « Dans un immeuble de bureaux, on passe directement de la cage d’ascenseur au bureau, sans espace de transition. Pour des appartements, il faut un couloir. Qui plus est, un appartement nécessite plus de profondeur qu’un bureau », explique Wim. « C’est pourquoi nous avons prévu une extension de 3 à 5 mètres tout autour. De quoi créer suffisamment d’espace pour les appartements. Chaque appartement sera doté, au niveau de la saillie, d’une terrasse couverte au même niveau que l’intérieur. »

Colonnes douces

L’ancienne structure porteuse n’avait évidemment pas été prévue pour cette nouvelle saillie. Wim : « Il fallait soutenir cette dalle supplémentaire. La structure existante comportait de petites colonnes tous les 3 mètres au niveau de la façade. La nouvelle structure présente, tous les 8 mètres, de nouvelles colonnes plus grandes, de forme organique arrondie. Nous les avons baptisées “colonnes douces” : elles se fondent harmonieusement dans l’ensemble architectonique. »

 

Agencement libre

Le projet s’est révélé complexe sur le plan structurel : il fallait d’abord construire la nouvelle structure avant de démolir l’ancienne. « Nous devions renforcer les fondations alors qu’elles soutenaient 30 étages (en surface + en sous-sol). Le bâtiment n’a pas bougé d’un millimètre ! »
Grâce au concept ingénieux, les nouvelles dalles sont supportées par des murs alternés en saillie qui jouent un rôle déterminant dans la rythmique de la façade. La nouvelle structure porteuse permet de grandes portées, ce qui laisse le champ libre en termes d’aménagement.

Noyau de bureaux réduit

Autre exploit technique : la valorisation du noyau de bureaux peu esthétique de plusieurs centaines de mètres carrés. Wim « Les ascenseurs, la ventilation, les évacuations et les débarras des appartements se trouvent là. Mais dans le socle, soit les 4 premiers étages, nous avons considérablement réduit ce noyau afin de gagner de la place pour les magasins et les bureaux. Le conduit est à présent raccourci jusqu’au 5e étage, où nous avons installé une structure d’accueil technique. »

Durabilité

Le résultat va surprendre tout le monde. Wim : « L’Antwerp Tower est restée des années dans le top 10 des bâtiments les plus laids d’Europe. Ce vilain petit canard a aujourd’hui cédé la place à un immeuble élégant, conforme aux normes énergétiques actuelles. L’Antwerp Tower affichera d’excellentes performances en termes de durabilité. Des panneaux photovoltaïques vont être installés sur le toit, de même que des capteurs solaires pour le chauffage. Les appartements seront d’office équipés du chauffage par le sol. »

Cap sur l’avenir

« L’immeuble est paré pour l’avenir : il est prêt à être raccordé à un réseau de chaleur dès qu’il en existera un. Des protections solaires intérieures automatiques éviteront la surchauffe en été. Il s’agit ici d’une transformation fondamentale et pas d’une construction neuve, ce qui limite fortement les flux de déchets et de marchandises. À la clé ? Une réduction du trafic et des émissions de CO2. La production de béton génère d’importantes émissions de CO2 ; nous avons, pour notre part, conservé la majeure partie du béton du bâtiment, ce qui nous a permis de restreindre les émissions. »

Nous avons installé une structure d’accueil technique.
Wim Smekens, Regional Construction Manager chez Matexi

Le plus bel immeuble de la ville

Last but not least : l’aspect esthétique. Transformer un bâtiment disgracieux en un bijou d’élégance nécessite une refonte totale de l’enveloppe extérieure. Wim : « Le bâtiment sera enveloppé de panneaux préfabriqués en béton architectonique poli, contenant notamment des granulés de marbre blanc. Il se parera ainsi de reflets blancs. »

Financement propre

Il s’agit bien sûr d’un projet à forte intensité de capital ; un capital appartenant à 100 % à Matexi. Il n’est toutefois pas question de financement de projets. Wim : « En d’autres termes, nous ne dépendons pas des conditions de tiers pour la construction, la vente et le timing. Nous nous efforçons évidemment de réduire le délai de réalisation : nous visons l’étanchéité à l’air et à l’eau à l’été 2020 et l’Antwerp Tower devrait accueillir ses premiers résidents au premier semestre 2021. »

Articles apparentés