Matexi

Ensemble pour une politique plus axée sur les quartiers

03 novembre 2022

L'empreinte écologique du Belge est plus élevée que dans les pays voisins. L'habitat linéaire y est pour beaucoup. Les habitants de ces zones effectuent en effet pas moins de 40 % de kilomètres en plus en voiture que les habitants des régions urbanisées. Un logement situé dans une zone de construction dispersée nécessite 4,5 fois plus d'asphaltage que dans le centre d'une ville ou d'un village. Les infrastructures y coûtent même 7 fois plus cher. Parce que l'absence de commodités de base à proximité signifie qu'un habitant doit parcourir un plus grand nombre de kilomètres pour aller travailler, faire les courses et se détendre… Le Baromètre de quartier de Matexi tient justement compte de ces infrastructures de base.

Dans sa perspective à long terme, Matexi opte pour un développement dans les bons endroits. La mobilité, la durabilité et l'interdépendance avec l'environnement, ainsi que la présence de commodités quotidiennes, contribuent à ce que les résidents se retrouvent dans un quartier responsable où il est agréable de vivre. Depuis des années, Matexi fonde ses projets immobiliers sur une analyse du quartier. En 2013, en partenariat avec l'Université de Gand et sur base d'un échantillon représentatif de 1.500 participants, Matexi a développé l’innovant Baromètre de quartier.

Le Baromètre de quartier a des objectifs multiples. Le baromètre ne nous aide pas seulement à définir les bons endroits pour développer de l'immobilier durable, l'outil nous permet également d'analyser les équipements nécessaires pour rendre un certain quartier encore plus convivial pour les personnes et les logements. Ce faisant, nous analysons très précisément la mobilité, les structures de soins, les écoles et les terrains de jeux, l'emploi, les possibilités de loisirs, les commerces, etc. L'attention portée à tous ces aspects divers fait du Baromètre de quartier un instrument de mesure sur mesure : en concertation avec les administrations locales, nous pouvons adapter l’importance des sous-aspects aux besoins. De cette manière, nous parvenons ensemble à une meilleure politique davantage axée sur le quartier. Le baromètre examine donc chaque quartier sous de nombreux angles différents. En plus d'un score général, le Baromètre de quartier fournit un score par installation et par aspect. Après son achèvement, nous souhaitons qu'un nouveau quartier obtienne un score d'au moins 65 % sur notre Baromètre de quartier.

À Liège, par exemple, nous développons l'écoquartier Paradis Express de 3,5 hectares en collaboration avec le spécialiste de l'immobilier Befimmo. Dès l'acquisition du site, notre équipe Urban Planning & Design a été impliquée dans le développement du nouveau quartier. Nous avons analysé le quartier en devenir et ses environs au moyen de notre Baromètre de quartier. 
Après de nombreuses phases de développement et de concertation avec les acteurs concernés, la décision a été prise de transformer le site en un écoquartier avec des logements, des bureaux, des commerces, des facilités horeca, etc. En concertation avec notre développeur de projet régional, l'équipe Urban Planning & Design a élaboré un plan directeur, ainsi qu'une identité de projet, reflétant l'aspect esthétique d'un quartier dans sa globalité. Lors son achèvement en 2024, le nouveau quartier obtiendra quelque 82 % dans notre Baromètre de quartier. En plus des 115 appartements et studios, nous créons environ 2.000 m2 d'espace pour le commerce, l’horeca, les services et les professions libérales. Grâce à une nouvelle ligne de tram située à proximité immédiate du quartier et de la gare voisine de Liège Guillemins, l'accessibilité est accrue et la mobilité améliorée. Paradis Express devient ainsi un projet de quartier parfaitement intégré. C'est donc à juste titre que ce projet de développement a reçu plusieurs prix !

Articles apparentés