Vie durable

La construction flexible : habiter dans un quartier agréable tout au long de sa vie !

07 décembre 2021

Pour la plupart des Belges, un quartier agréable est un facteur décisif dans le choix d'un logement. En tant que développeur de quartiers, nous ne le savons que trop bien. Mais que faire si votre habitation dans un charmant quartier devient trop petite parce que votre famille s'agrandit ? Ou si elle devient trop grande parce que vos enfants quittent le nid ? Les maisons flexibles répondent aux besoins d'aujourd'hui et de demain !

La construction flexible est un concept encore relativement peu mis en œuvre en Belgique. Nos collègues Johan van den Berg, Développeur Urbain, et Sabine Ceelen, Design Expert Architecture, partagent leurs connaissances avec nous.  

Des besoins en logement qui évoluent

Les besoins en matière de logement évoluent au cours d'une vie. En construisant de manière flexible, la maison évolue à chaque phase de celle-ci. Cela demande toutefois une bonne dose de réflexion lors de la phase de conception.

Grâce aux unités résidentielles flexibles, adaptables notamment à la situation familiale et au télétravail, nous créons des logements parés pour l'avenir.
Johan van den Berg, Développeur Urbain Matexi

« Ce n'est que quand le projet tient compte d'un certain nombre de points, et que l'on peut donc parler de “flexibilité du plan”, que l'habitation est véritablement flexible. Il convient ainsi de bien positionner les éléments techniques (électricité, eau, ventilation, évacuation...) dans le bâtiment. Leur position déterminera en effet l'implantation flexible de la cuisine et de la salle de bains, par exemple. Il faut également réfléchir au circuit de chauffage (par le sol). Vous ne voudriez pas qu'une chambre à coucher soit chauffée en continu parce qu'elle faisait auparavant partie de la pièce de vie. »

Aujourd'hui trois chambres et une pièce à vivre compacte, mais dans quelques années une configuration loft avec une seule chambre et une énorme pièce de vie? La construction flexible permet d'adapter le logement à vos nouveaux besoins sans trop de travaux ni de frais.

« On dit que le Belge a une brique dans le ventre. Mais les murs intérieurs en briques ne sont évidemment pas faciles à déplacer si l'on veut agrandir un espace ou l'aménager autrement. C'est pourquoi nous optons pour les cloisons légères avec des murs de remplissage déplaçables. Plus les cloisons sont légères, plus la flexibilité est élevée. »

Ne pas oublier le côté esthétique

« Nous sommes habitués à dissimuler entre autres les câbles électriques dans les murs. Mais ce n'est pas pratique quand on veut déplacer un mur ultérieurement. Des faux plafonds peuvent représenter une solution. Mais ceux-ci limitent la hauteur libre dans les espaces de vie. Le processus de conception a dès lors été un exercice d'équilibre entre la flexibilité, d'une part, et la faisabilité technique et esthétique, d'autre part. L'habitat flexible doit en effet rester faisable au niveau pratique et accessible pour le futur propriétaire. Autrement, il aura encore plus vite fait de déménager. »

Avec un concept de logement flexible, nous proposons aux clients une habitation adaptable à la phase de leur vie, pas seulement au moment de l'achat, mais sur le long terme.
Sabine Ceelen, Design Expert Architecture Matexi

Articles apparentés