Vie durable

Un revêtement végétal perméable pour améliorer la gestion des eaux et la biodiversité

07 septembre 2021

Le changement climatique s’accompagne de conditions météorologiques extrêmes. Nous avons connu un été très sec en 2020 et un été extrêmement humide en 2021. Dans les deux cas, le revêtement perméable permet l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol, là où elle tombe. Résultat : la quantité d’eau évacuée vers les égouts pluviaux et les rivières est limitée, en période sèche comme en période de pluie.

Dans le cadre des quartiers que nous réalisons, nous tentons depuis plus de 10 ans de réduire de manière structurelle la proportion de zones asphaltées et non perméables à l’eau. En dotant, par exemple, les espaces publics de revêtements en dolomie ou de pavés en béton poreux avec joints en terre battue, nous réduisons la proportion de surfaces asphaltées et nous tentons de maximiser la surface d’infiltration.

Un revêtement perméable à l’eau pour une vie plus saine dans le sol

Nous allons désormais encore un peu plus loin en optant, dans la mesure du possible, pour un revêtement végétal perméable. Ce type de revêtement perméable laisse plus de place à la vie naturelle du sol et favorise la biodiversité. Quelques exemples concrets :

  • Dalles de gravier semées d’un mélange de graines de fleurs
  • Voie carrossable revêtue de pavés en béton à joints ouverts, semés d’herbe
  • Dalles de gazon perméables à l’eau
  • Clinkers en argile avec demi-pavés retirés et ensemencés

Compte tenu des défis que pose le changement climatique, la capacité d’adaptation et la réflexion tournée vers l’avenir sont désormais des éléments fondamentaux de la conception de notre cadre de vie. Nous développons donc toujours nos quartiers sur la base des principes suivants :

  • Nous mettons en œuvre des revêtements perméables de manière réfléchie et nous n’asphaltons que lorsque c’est nécessaire. En outre, en mesurant la proportion de surfaces perméables dans nos quartiers, nous pouvons apporter des améliorations structurelles dans ce domaine ;
  • Nous utilisons des revêtements végétaux perméables sur les types de sols qui le permettent. Nous adaptons le revêtement à la fonction et à l’utilisation ;
  • Nous n’installons pas d’égouts pour évacuer les eaux pluviales quand l’étude hydrologique n’en pointe pas la nécessité. La récupération de l’eau de pluie, l’infiltration, l’évacuation différée et le stockage de l’eau contribuent à réduire considérablement le risque de dégâts des eaux et de sécheresse ;
  • Nous misons sur la biodiversité. Une plus grande attention portée à la biodiversité dans nos quartiers permettra de protéger et de rétablir les valeurs naturelles, de renforcer le réseau « vert-bleu » et d’instaurer un cadre de vie plus sain.

Les avantages d’un revêtement perméable à l’eau

L’objectif de Matexi ? Créer des quartiers durables qui répondent aux besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures. La gestion intelligente de l’eau, notamment grâce à des revêtements (végétaux) perméables, est l’un des aspects qui y contribuent.

Grâce aux revêtements perméables, le peu d’eau de pluie qui tombe pendant les périodes sèches peut s’infiltrer directement dans le sol. Tout bénéfice pour les nappes phréatiques ! Un sol où le niveau des eaux souterraines est bon s’assèche moins vite.

En période de pluie, les revêtements perméables garantissent l’infiltration directe de l’eau dans le sol. Les égouts sont moins sollicités.

Les revêtements végétaux perméables offrent également plus d’espace à la vie naturelle du sol, ce qui favorise la diversité. Ce type de revêtement perméable crée, en outre, un système de filtrage naturel et exclut tout risque d’encombrement.

Les revêtements végétaux perméables se prêtent à de nombreuses applications, des rues résidentielles aux terrasses privées. Ensemble, faisons le choix d’une infrastructure plus durable. Ensemble, créons des quartiers respectueux du climat, de l’eau et de la nature !

Voici quelques quartiers qui vont vous inspirer !

Chemin coupe-feu en dalles de gravier (Hasselt – Alba)

Rue résidentielle avec voie carrossable revêtue de pavés en béton à joints ouverts et ensemencés (Genk – Veldstraat)

Emplacements de parking en pavés en béton perméables ensemencés (Jabbeke – Hof van Straeten)

Voie d’accès à une place revêtue de clinkers en terre cuite où des demi-pierres sont retirées et ensemencées (Zottegem – Godveerdegemstraat)

Crèche avec accès collectifs en dolomie (Machelen)

Axe cycliste et sentiers pédestres en dolomie (Jodoigne – Belle Vallée)

Allée revêtue de pavés en terre cuite perméables et accès à la maison en gravillons (Evergem – Droogte)

Rue et emplacements de parking en pavés poreux (Anderlues – Rue de la Taillette)

Emplacements pour vélos en pavés perméables à joints en terre battue (Halle – Nederheim)

Articles apparentés