Vie durable

La mobilité, un aspect fondamental dans chacun de nos quartiers

03 juin 2022

En tant que développeur de quartiers, nous suivons pour chaque projet 12 principes design spécifiques. En plus de refléter notre vision du logement, ils tiennent compte des souhaits de la ville, de la commune ou du quartier. Un de ses principes, c’est la mobilité. Chaque quartier est bien connecté à son environnement, en outre nous réduisons autant que possible le rôle de la voiture grâce à une approche basée sur la circulation restreinte.

L'importance d'une bonne mobilité

Alors qu’un projet de renforcement ajoute des fonctions quotidiennes au quartier résidentiel, sa connexion à un réseau viaire plus large revêt autant d’importance pour permettre un accès aisé à certaines infrastructures communautaires. Des liaisons fonctionnelles, pratiques, sûres et lisibles entre le quartier et son environnement sont déterminantes dans le choix d’un lieu de résidence. Ces éléments de connexion sont également importants dans le cadre du développement, et se voient complétés par d’autres préoccupations telles que la perméabilité et la sécurité.

Quelques-uns de nos principes

Lors de la conception d’un nouveau quartier, Matexi prête attention aux connexions douces (marche, vélo) au sein du quartier et réduit autant que possible le rôle de la voiture grâce à une approche basée sur la circulation restreinte. Nous favorisons l’utilisation des moyens de transport alternatifs en prévoyant des parkings à vélos de qualité et en développant nos projets à proximité de carrefours routiers. Nous étudions les effets de la mobilité sur l’environnement et nous optimisons les connexions.

L’aménagement du quartier est basé sur le principe du « STOP ».

  • Nous prévoyons des infrastructures lisibles et de qualité pour les cyclistes et les piétons.
  • La nouvelle infrastructure destinée aux cyclistes et aux piétons est reliée au maximum avec les environs.
  • Nous évitons les voies sans issue pour les piétons et les cyclistes.
  • Nous prévoyons un accès secondaire dans le cas de logements mitoyens.

L’aménagement du quartier encourage le recours à des moyens de transport alternatifs.

  • Le projet comprend suffisamment d’emplacements à vélos de qualité pour les résidents et les visiteurs.
  • Un espace collectif pour vélos est prévu à une distance maxi­male de 50 m ; il est clairement visible dans le quartier.
  • Les habitations unifamiliales jouissent d’un abri vélo sur propre parcelle, non loin de la porte d’entrée ou en fond de jardin, à l’accès facile.
  • Le site est facilement accessible en transports en commun (ar­rêt de bus à moins de 1 km ou gare à moins de 2 km).
  • La circulation automobile sur le site est restreinte, de même que l’impact du stationnement dans l’espace public. Celui-ci peut par exemple être groupé tenant compte d’une distance de maximum 100 m depuis les unités d’habitations.
  • Dans la mesure du possible, un espace est prévu pour des voitures partagées et/ou des bornes de recharge.

Nous minimisons les effets de la mobilité sur l’environnement.

  • Nous étudions les effets de la mobilité sur l’environnement et nous optimisons les connexions.
  • Nous résolvons les problèmes de stationnement au sein même de notre propre projet.
  • Nous évitons le trafic de transit dans le quartier.

Quelques bonnes pratiques

  • À Hoogstraten - Ganzendries (photo en haut), les vélos peuvent être garées près de la porte, ce qui invite à les utiliser en priorité.
  • À Waremme, une piste cyclable et piétonne séparée des voitures offre une liaison sûre.
  • À Deurne-Eksterlaer, il est possible de garer le vélo devant la porte.
  • À Vilvoorde - 4 Fonteinen, nous avons placé un Mobipunt
  • Et nos autres projets Matexi sont également conçus dans une optique de mobilité durable !

 

Articles apparentés