Quartiers à l’étranger:

Borneo-Sporenburg à Amsterdam

Matexi s’inspire et reste proche des quartiers historiques et contemporains qui correspondent à sa vision. Ce nouveau quartier dans la zone portuaire orientale d’Amsterdam, est un magnifique exemple d’aménagement urbain.


Un magnifique exemple d’aménagement urbain. Voilà qui décrit parfaitement le concept urbanistique mis en œuvre sur les presqu’îles de Borneo et Sporenburg situées dans la zone portuaire orientale d’Amsterdam. Fin du XIXe, début du XXe siècle, ces presqu’îles ont été aménagées pour accueillir les gros navires, essentiellement ceux en partance pour les anciennes colonies d’Indonésie et du Suriname et pour les États-Unis.

La création du canal de la mer du Nord, la construction des écluses d’Orange et le développement du nouveau port à l’ouest de la zone portuaire ont progressivement mis un terme aux activités des lieux. En transformant les presqu’îles en un quartier résidentiel, le plan directeur imaginé par le bureau d’architectes West 8 et son concepteur urbain Adriaan Geuze a apporté un nouveau souffle à la zone entre 1994 et 1998. Le conseil communal avait exigé une forte densité résidentielle, avec cent logements par hectare, pour un total de 17 000 habitants.

West 8 a conçu une impressionnante marée de 2 500 maisons à trois ou quatre étages, construites dos à dos et donc sans jardin, mais avec un panorama particulièrement intéressant en toiture. Il s’agissait de créer une casbah moderne au caractère urbain intimiste, où loger individuellement un grand nombre d’habitants dans des ruelles relativement étroites. À l’endroit où se dresse la façade sur une maison traditionnelle, des patios vitrés laissent entrer une profusion de lumière naturelle. Le principal atout réside dans la vue imprenable sur l’ancienne zone portuaire. Trois grands immeubles d’appartements s’élèvent telles des météorites au-dessus des constructions basses.

Les îles sont reliées par deux grandes passerelles rouges. Ces concepts signés West 8 confèrent du caractère au quartier. Le pont le plus haut, en pente, est une véritable œuvre d’art moderne.

 Amsterdam s’efforce de préserver les oasis de calme et de verdure et d’en créer de nouvelles. Dans ce quartier densément peuplé, le vert a fait place au bleu. Tel était le mot d’ordre. L’eau qui entoure et traverse Borneo-Sporenburg renforce la présence de la nature, de même que les nombreuses terrasses et toitures vertes. Sporenburg se termine par la P.E. Tegelbergplein, un magnifique espace public au bord de l’eau.

Fort d’une conception contemporaine et d’un cachet unique, Borneo-Sporenburg attire les touristes en masse. La Scheepstimmermanstraat – où chaque propriétaire a pu faire bâtir la maison de ses rêves en faisant appel à l’architecte de son choix, ce qui est rare aux Pays-Bas – est particulièrement célèbre. Cette succession étonnante de façades est uniquement visible depuis l’eau.

Le résultat est-il comparable à un autre quartier ? Non, estiment les Amstellodamois. Sauf peut-être l’Eastern Docklands de Londres.

Articles apparentés