La nouvelle construction plus intéressante que la rénovation

Pourquoi la majorité des gens achète-t-elle un logement à rénover ? Pourquoi n'optent-ils pas en effet pour une construction neuve ou une réhabilitation ? Ils partent du principe que faire construire n'est pas abordable, et nos autorités encouragent encore la rénovation au moyen de primes et d'avantages fiscaux. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Mieux vaut construire du neuf que rénover

Le nombre de ménages augmente – comprenez : il y a de plus en plus de familles monoparentales, de célibataires et de familles recomposées. Ce phénomène nécessite 32 000 logements supplémentaires chaque année. Beaucoup de personnes à la recherche d'un logement finissent par se décider à rénover une ancienne construction, car ils pensent qu'une neuve n'est pas dans leur budget.

 

Énergivores

Notre patrimoine de logements est de ce fait devenu très vétuste. Avec une moyenne d'âge de 52 ans pour un logement, nous figurons parmi les plus mauvais élèves de l'Europe. D'un point de vue énergétique, c'est un désastre : ces logements consomment énormément car ils ne sont pas bien ou pas isolés du tout. Pour donner un ordre d'idée, les logements belges utilisent 40 % d'énergie en plus par rapport aux logements néerlandais, avec pour conséquence des frais énergétiques colossaux et des émissions de CO2 qui restent élevées.

 

Subsides

Les autorités ont instauré toutes sortes de subsides et de primes afin d'y remédier. Mais malgré toutes les primes de rénovation, 55 % des logements n'ont encore pas d'isolation des murs, les conduites ne sont pas isolées pour 49 % d'entre eux, 22 % ne sont pas équipés de vitrage isolant, et le sol n'est pas isolé dans la grande majorité de ces logements. Cela prouve bien que les primes n'ont pas atteint leur objectif.

 

Environnement

Les logements « rénovés » ne pourront jamais concurrencer les nouvelles constructions qui doivent être QNE (quasi neutres en énergie) à partir de 2021. Cela signifie que le marché de la rénovation est responsable d'une part toujours plus grande des émissions de CO2 et d'une facture énergétique qui reste toujours élevée. À la lumière de la question climatique, c'est une chose fort déplorable.

 

Des coûts importants

Contrairement aux nouvelles constructions, vous n'avez aucune idée du budget qu'il va vous falloir consacrer à la rénovation, puisqu'il y a toujours des frais inattendus et bien plus importants que ce qui était prévu initialement. Cela peut s'avérer être un sérieux mécompte. À terme, la rénovation n'est donc pas un choix judicieux.

 

Un avenir durable

Alors on se pose la question : pourquoi les autorités encouragent-elles donc la rénovation ? Pourquoi ne joue-t-on pas plutôt la carte de la construction neuve ou de la réhabilitation ? Les nouvelles constructions n'occupent pas nécessairement plus d'espace public : il existe de nombreuses zones de friche et l'habitat peut encore se densifier davantage en ville et en périphérie. Pourquoi les autorités n'encouragent-elles donc pas également les réhabilitations ? Les logements vétustes et insalubres feraient bien mieux d'être abattus et reconstruits. Le choix d'une nouvelle construction écoénergétique élargit l'offre de logements sains et fait progressivement disparaître le patrimoine vétuste. C'est ça, le choix d'un avenir durable.

Articles apparentés