Gaëtan Hannecart, CEO de Matexi,

donne sa vision sur de l’aménagement du territoire de la zone métropolitaine bruxelloise.

Au symposium de Brussels Metropolitan, "Une méthode pour la communauté métropolitaine bruxelloise "le 10 février 2015, quatre chefs d’entreprise interpellaient les ministres-présidents des Gouvernements bruxellois, flamand et wallon dans quatre domaines reflétant les enjeux prioritaires en matière de mobilité, d’emploi, d’attractivité internationale et de grands projets d’infrastructure et d’aménagement du territoire.

Gaëtan Hannecart, CEO de Matexi, donne sa vision sur le théme de l’aménagement du territoire : "Les administrations compétentes pour l’aménagement du territoire dans les trois Régions ont développé un important know-how. Elles commencent d’ailleurs à collaborer ponctuellement sur certains dossiers. Mais les outils de collecte, de partage et d’analyse des données sont trop fragmentés. Et pour trop de grands projets d’infrastructures, de création de logements ou d’aménagements publics, la concertation n’est pas suffisamment approfondie et complète. "

Gaëtan Hannecart offrait une solution : "Les limites régionales sont des limites et doivent être bien respectées de part et d’autre. Cela ne signifie cependant pas qu’une bonne organisation de l’aménagement du territoire, de la mobilité, de l’environnement,… ne nécessite pas une bonne coordination. Cette collaboration mutuelle n’est possible que si les trois Régions ont avant tout défini une vision commune et la traduisent dans leur pratique quotidienne. Pour réellement aboutir à une vision commune, il est important de partir d’une base de données cohérentes. Données cohérentes à propos de l’utilisation de l’espace, de la mobilité, du logement, du travail, du commerce et des loisirs dans l’espace métropolitain bruxellois et donc au-delà des limites régionales. Un endroit où ces données sont objectivement recueillies et agrégées est nécessaire. Il y a des données dont chaque Région a en tout état de cause besoin, afin d’aboutir à une vision cohérente de l’aménagement de l’espace métropolitain bruxellois. Nous pourrions appeler ce lieu l’Observatoire métropolitian bruxellois. Cet observatoire pourrait être composé sur base d’un concept de triple hélix, où le monde académique, les autorités et les entreprises collaboreraient sur une base équivalente. "

Articles apparentés